Observatoire du Stationnement PARCUS : Rapport annuel du stationnement 2017

Observatoire du stationnement PARCUS axe 1

Rapport annuel du Stationnement 2017

Le stationnement automobile est plus que jamais au coeur des problématiques de fonctionnement urbain. Par son positionnement à l’interface entre les politiques d’attractivité, d’aménagement et de mobilité, il représente aujourd’hui un enjeu capital pour les collectivités locales. Sa régulation implique par conséquent une connaissance fine des besoins et des pratiques actuels de stationnement, mais aussi une bonne anticipation des évolutions à venir.

Or, ces évolutions vont être nombreuses dans les prochaines années. Evolutions réglementaires d’une part avec la décentralisation du stationnement qui entrera en vigueur en janvier 2018. A compter de cette date, les collectivités pourront définir et maîtriser en totalité leur politique de stationnement : politique tarifaire, niveau de contrôle, investissements. Evolutions technologiques d’autre part, avec le développement du numérique et de la dématérialisation des paiements, avec l’aide au guidage, les voitures interconnectées ou autonomes, etc.

Conscients des enjeux actuels et en anticipation de ceux à venir, PARCUS et la Ville de Strasbourg ont souhaité mettre en place un Observatoire du Stationnement innovant et ambitieux. Traitant à la fois du stationnement sur la voirie publique et en parking, cet observatoire remplit plusieurs objectifs.
C’est à la fois un outil :

  • opérationnel pointu de gestion pour le délégataire et les services techniques de la collectivité,
  • d’amélioration des connaissances du fonctionnement du stationnement, de suivi des enjeux dans un contexte évolutif et transversal,
  • de suivi et de mesure des impacts des orientations prises et d’aide à la décision pour orienter les politiques à venir,
  • de partage d’informations et d’animation de débats entre acteurs dont les champs d’intervention peuvent varier mais qui sont tous amenés à agir sur le système urbain strasbourgeois.

Compte-tenu du niveau d’ambition de cet observatoire, PARCUS a mis en place un système expérimental, unique en France, de collecte des données sur la voirie et en parking : scan des plaques minéralogiques par des scooters équipés d’une solution de positionnement GPS, concentrateur de données, interface sur les open-sources des parkings et des horodateurs, etc. Après deux ans de calage de la méthode et de recueil de données, le dispositif est aujourd’hui opérationnel. De nombreuses informations sont ainsi remontées en continu et permettent, une fois croisées avec les autres données fournies par la collectivité, d’affiner les questions de fréquentation, d’occupation et autres taux de remplissage ou niveau de saturation, agrégées sous la forme de tableaux de bord.

En parallèle, PARCUS a également souhaité s’associer à l’ADEUS. Par son positionnement indépendant et en faveur de l’intérêt général, ses expertises dans les différents domaines de l’aménagement et ses missions d’animation d’observatoires, l’ADEUS garantit la valorisation optimale, transversale et sur le long terme des informations recueillies.

L’Agence d’urbanisme s’est ainsi vue confier le travail d’analyse, de synthèse et de mise en perspective des données collectées dans cet Observatoire du Stationnement et qui a conduit à l’élaboration du présent rapport. Elle est également chargée du partage de ces informations au sein de la plateforme multi-partenariale qu’elle anime sur les questions de mobilité et de déplacements au travers de « l’Observatoire de la Mobilité ».

L’intégration d’un acteur tel que PARCUS au sein de cette plateforme, ainsi que la prise en compte des nombreuses données issues de ses observations, permettent d’enrichir significativement ce groupe de travail sur les questions de stationnement.

Ce premier rapport de l’Observatoire du Stationnement est le fruit de ce riche et ambitieux partenariat entre la Ville de Strasbourg, PARCUS et l’ADEUS. Il a vocation à être complété tous les ans d’une version intégralement mise à jour ainsi que de travaux ponctuels qui viendront approfondir l’un ou l’autre sujet en fonction des besoins et de l’intérêt des partenaires.

  • Télécharger
    Rapport annuel du stationnement 2017
    PDF | 13.8 MB

Sur le même thème

Les Notes de l'ADEUS n°306 : Observatoire des mobilités 2019 en chiffres
axe 1

Les Notes de l'ADEUS n°306 : Déplacement

Observatoire des mobilités 2019 : Dernières évolutions avant COVID

L’Observatoire des mobilités de l’ADEUS est une plateforme d’échanges et de suivi des problématiques de mobilités, transports et déplacements visant à comprendre le fonctionnement territorial et à alimenter les politiques publiques. Cet observatoire publie annuellement un rapport synthét ++

Grenelle des mobilités : Téléchargez nos documents
Axe 3

Grenelle des mobilités

La démarche du grenelle des mobilités

La démarche « Grenelle des mobilités » a été officiellement lancée le 23 mars 2018 par Jean Rottner, Président de la Région Grand Est , Frédéric Bierry, Président du Conseil Départemental du Bas-Rhin, Robert Herrmann, Président de l’ Eurométropole de Strasbourg et Roland Ries, 1er Vice ++

Enquête mobilité 2019 : résultats essentiels
axe 1

Enquête mobilité 2019

Résultats essentiels

L’Enquête Mobilité 2019 s’inscrit dans le cadre des travaux relatifs au Grenelle des Mobilités de l’aire métropolitaine strasbourgeoise. Elle permet de disposer d’une base actualisée de connaissances des déplacements sur le territoire du Bas-Rhin. Réalisée au cours du premier semestre 20 ++

Mots-clés associés : , , ,
Tags des publications
7 agences Grand Est A35 Activité productive Agro-alimentaire Alsace Aménagement Artificialisation Artisanat Attractivité Autoroute Bas-Rhin Bonheur Boulevard urbain Champagne-Ardenne Chômage Cohésion territoriale Conférence Conjoncture économique Consommation foncière Contrat de réciprocité Covid-19 Développement Eclairage Ecologie Economie régionale Emploi Energie renouvelable Etat des lieux Etudiant Eurodistrict Eurométropole de Strasbourg Europe Evolution territoriale France Grand Est Grenelle des mobilités Histoire Identités et cohésion territoriale Immobilier Immobilier d’entreprise Indicateur Industrie Inégalités Innovation INSEE Analyses Logement Logement social Logistique Lorraine Loyers sociaux Marché du travail Marché foncier Marchés fonciers agricoles et ruraux Métropole Métropolisation Migration résidentielle Milieu naturel Mobilité Modèle collaboratif Mondialisation Mutation économique Nature en ville Numérique Observatoire Observatoire de l'économie Observatoire des loyers Observatoire des mobilités Observatoire régional climat-air-énergie OLL Pays Rhénan PETR de la Bande Rhénane Nord PETR du Pays de Saverne Plaine et Plateau PETR Sélestat-Alsace centrale Plan départemental de l'habitat Planification Plasticité des territoires PLH PLU PLUi Politique urbaine Port Port Autonome de Strasbourg Précarité Précarité énergétique Prospective Proximité QPV Rencontre Résilience urbaine Rhin supérieur Santé Scot Scot de l'Alsace Bossue Scot de la Bande Rhénane Nord Scot de la Bruche Scot de la région de Saverne Scot de Sélestat et sa région Scot du Piémont des Vosges Scotan Scoters Sobriété énergétique Social Solidarité SRADDET Stationnement Strasbourg Système alimentaire Tableau de bord Trame bleue Trame verte Transition énergétique Transport Transport collectif Urbanisme Vallée de Villé Végétal Ville Voiture Zone d'activité Zone d'emploi