Entretien avec Pierre Laplane

Entretien avec Pierre Laplane

Trois questions à Pierre Laplane, Directeur général de l’ADEUS

L’Agence de développement et d’urbanisme de l’agglomération Strasbourgeoise (ADEUS) est un acteur historique de l’ingénierie territoriale ; un nouveau protocole de coopération 2021/2027 vient d’être signé entre l’État et la Fédération nationale des agences d’urbanisme (FNAU). En quoi le rôle de l’ADEUS est-il spécifique ?

L’ADEUS s’inscrit dans un réseau de 50 agences au sein de la FNAU ; elle y revendique pleinement sa place, avec son identité propre liée à la spécificité de son territoire d’intervention transfrontalier et à la très grande diversité de ses champs d’expertise. Son appartenance au réseau lui permet de bénéficier d’une large émulation, de mutualiser certains outils et de partager une vision commune des enjeux de développement des territoires.

L’Agence adapte ses compétences pour la prise en compte des enjeux des différentes échelles territoriales et mobilise sa capacité de travail en partenariat avec l’ensemble de leurs acteurs :

  • L’échelle métropolitaine polycentrique avec les bassins de vie en réseau, l’Eurométropole de Strasbourg, la Communauté d’agglomération de Haguenau, les communautés de communes et leurs communes membres, les Eurodistricts PAMINA et Strasbourg - Ortenau, les syndicats mixtes, les acteurs socio-économiques et les partenaires associés de statut privé.
  • L’échelle émergente de la Collectivité européenne d’Alsace (CeA) et ses ambitions transfrontalières, avec des relations à renforcer avec l’Agence d’urbanisme de la région mulhousienne (AURM), l’Agence départementale d’aménagement du Haut Rhin (ADAUHR), l’Agence territoriale d’ingénierie publique (ATIP), les deux Agences départementales d’information sur le logement (ADIL), le Centre d’études et d’expertises sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (CEREMA), le Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement (CAUE) et l’Agence de développement d’Alsace (ADIRA).
  • L’échelle du Grand Est avec le réseau 7Est des sept agences d’urbanisme qui développent des actions collectives notamment pour la Région et l’État.

La diversité des organisations politiques et administratives, la dimension internationale du territoire et la vocation européenne liée au statut de Strasbourg constituent l’environnement spécifique de l’ADEUS. Ses thématiques d’excellence, ses observatoires, se déploient notamment dans le domaine de l'habitat, de l'économie, des mobilités, mais aussi dans d’autres champs de compétence répondant aux caractéristiques et aux savoir-faire de ces territoires d’intervention, la prise en compte des modes de vie, des questions transfrontalières, de la rareté du foncier et l’environnement avec des expertises particulières sur la nature en ville et la santé environnementale.

La taille de l’ADEUS, sa réactivité et sa fluidité, ses expertises reconnues et sa culture de la transversalité la placent comme un acteur singulier et important dans l’accompagnement des politiques publiques, des stratégies et projets de territoire.

La crise sanitaire impose plus que jamais, et d’une manière générale, à plus de solidarité ; elle semble redéfinir de nouvelles dynamiques et re-questionner les relations entre les territoires. Abordons-nous une nouvelle étape de l’inter-territorialité ?

Nous abordons effectivement une nouvelle étape de l’inter-territorialité. Cette étape n’est pas uniquement liée à l’émergence de la crise sanitaire, elle est multi factorielle et a vocation à répondre aux grandes questions qui interpellent notre société comme les enjeux du climat, de l’artificialisation des sols, de la préservation de la bio-diversité et de la cohésion sociale.

Deux voies peuvent être empruntées pour faire face à tous ces défis : une posture de repli qui mène d’évidence à l’échec ou celle de la collaboration qui consiste à bâtir de nouvelles solidarités territoriales. C’est le rôle de l’Agence d’encourager ces nouvelles dynamiques inter-territoriales. L’Agence est un espace de coopération au côté des territoires, un cadre non partisan et non hiérarchique qui accompagne ses membres et ses partenaires dans un climat de confiance.

L’inter-territorialité appelle une nouvelle forme de gouvernance. La montée en puissance des attentes des citoyennes et citoyens nécessite de conduire différemment les politiques publiques. L’Agence est un tiers de confiance qui éclaire le débat public et donne des repères pour la prise de décisions des acteurs du territoires. Elle s’engage avec humilité, écoute et agilité, elle capitalise sur la rigueur de ses analyses en invitant au questionnement à l’expérimentation et au partage. Elle constitue un cadre précieux et innovant pour l’interaction des acteurs.

Vous venez d’être nommé à la direction de l’ADEUS, avec Françoise Schaetzel, Présidente de l’Agence. Vous avez souhaité fédérer en interne et en externe à l’ADEUS autour d’un nouveau projet d’Agence. Pouvez-vous en dresser les grands principes ?

Ce nouveau projet d’Agence correspond à une attente partagée avec nos organes exécutifs, Bureau, Conseil d’Administration et Assemblée générale de l’ADEUS. Françoise Schaetzel et moi-même avons une convergence de vue sur la nécessité d’actualiser la vision proposée par l’Agence, en conservant sa marque, en confortant sa légitimité et en renforçant sa présence sur le territoire.

Notre objectif est de faire de l’Agence un lieu de partage où chaque membre est reconnu et accompagné dans un esprit coopératif. Cette culture doit être partagée autant par les partenaires que par les collaborateurs de l’Agence.

Nous souhaitons reformuler une vision pour répondre à tous les défis auquels sont confrontés nos territoires d’intervention. Une programmation sur trois ans de nos travaux permettra de mieux répondre aux demandes des partenaires et d’anticiper les ressources nécessaires pour mener à bien les projets. La sécurisation de la situation financière de l’Agence doit lui apporter la sérénité dont elle a besoin pour mener à bien l’ensemble de ses missions.

L’écho semble être favorable chez nos membres et partenaires pour inscrire leurs attentes dans cette temporalité.

Notre ambition est que l’Agence y réponde par une culture de l’innovation territoriale, sociétale et managériale. Une très belle feuille de route….