Programme de travail 2016

Programme de travail partenarial Axe 5
2016

2016, une opportunité rare de repositionnement collectif Partnerschaftliches arbeitsprogramm 2016

Le monde a changé et continue de muter.

Nous savions que la société évolue, dans un mouvement puissant comme une lame de fond : atomisation des modes de vie et hyper individuation, mobilité au cœur des valeurs, numérique, rapport au collectif…

Nous découvrons en 2016 de façon concrète et immédiate un tout nouveau paysage institutionnel et jeu d’acteurs, avec les recompositions des compétences des collectivités, la mise en place des grandes régions et l’élargissement des intercommunalités, le renforcement des pôles métropolitains, dans un contexte d’argent public devenu rare…

Nous pressentons un bouleversement des solidarités territoriales : l’avantage économique est dorénavant aux territoires en réseau, villes, villages et campagnes ensemble, associés autour de grandes villes-hubs qui médiatisent leurs ressources dans des circuits de longue portée, offrant à chacun des opportunités d’échange sinon moins accessibles. Les agglomérations de la région ACAL jouent chacune ce rôle et la métropole strasbourgeoise porte même, sous couvert de négociation des retombées, l’avantage pour tous de la mise en réseau à l’échelle nationale et européenne.

Nous ne connaissons pas encore la réalité qui résulte de ces changements, ni le mode d’emploi de ceux déjà devenus concrets : l’année 2016 est une année d’apprentissage collectif. Elle représente donc une opportunité rare d’évoluer ensemble.

Les grands enjeux des années à venir, ceux dont l’issue fait basculer le fonctionnement de notre société et l’avenir de nos enfants, je veux dire la cohésion sociale et la viabilité écologique, se jouent sur ce fond commun à tous.

Dans ce contexte, dans un esprit d’intérêt général et au service de chacun des territoires, le programme de travail de l’Agence, concerté entre ses membres, éclaire particulièrement les transitions.

Ainsi, les travaux de la partie « intelligence du territoire » insistent sur :

  • la transition énergétique, avec le travail pilote de la plateforme ;
  • les mutations économiques et nouvelles solidarités territoriales ;
  • l’évolution des modes de vie et la cohésion sociale ;
  • la prise en compte du passage en grande région.

L’Agence, résolument ancrée localement, confirme son travail en réseau avec les autres agences, notamment celle de Mulhouse, pour conforter ses capacités d’analyse aux échelles grande région et transfrontalier : les agences de Nancy, Metz, Longwy, Reims et Châlons-en-Champagne, avec celles de Mulhouse et de Strasbourg, mettent en commun leurs compétences au service des différents territoires.

Plus de précisions en feuilletant ce programme de travail 2016.

Anne PONS
Directrice générale de l’ADEUS

  • Télécharger
    Programme de travail 2016
    PDF | 6.3 MB

Sur le même thème

Programme de travail partenarial 2017 de l'ADEUS
Axe 5

Programme de travail partenarial : 2017

Se construire ensemble dans un monde devenu complexe

Depuis 50 ans, nous avons glissé dans un autre monde, sans que nous y prenions gare. En 1967, en marge de la création de la Communauté urbaine de Strasbourg, Pierre Pflimlin, maire de Strasbourg, fondait avec l’État, le département du Bas-Rhin et la Région Alsace , l’Agence d’urbanisme de l ++

Rapport d'activités de l'ADEUS 2016
Axe 5

Rapport d'activités 2016

Les prémisses d’un renouvellement de la vision du territoire

En 2016, par son rôle de pivot et la mise en regard de ses travaux, l’Agence a souhaité soutenir les prémisses d’une vision globale stratégique, territorialisée, à l’échelle stimulante « Grand Est et ses voisins ». En effet, tel est désormais notre périmètre de référence. Le séminair ++

Rapport d'activités 2015
Axe 5

Rapport d'activités 2015 Tätigkeitsbericht 2015

Préparer de grands changements prévisibles

L’adaptation à de grands changements, prévisibles mais mal connus, a été au coeur des travaux de l’ADEUS en 2015. Nous commençons à pressentir le monde dans lequel nous sommes en train collectivement de nous engager. D’abord, les évolutions de la société et de ce qu’on a appelé les ++