Pas de train en gare ?

Pas de train en gare ?

Et si les bas-rhinois optaient pour le covoiturage ?

Redécouvrez les notes 144 et 196 de l’ADEUS qui examinent, en tenant compte des horaires de travail ainsi que des lieux de résidence et d’emploi, le nombre de bas-rhinois susceptibles de rentrer dans une logique de covoiturage lors de leur déplacement domicile-travail. Avec un potentiel de réduction maximum des distances parcourues de près de 60 %, les analyses montrent des réserves de capacités qui sont sans commune mesure avec toute autre alternative à la voiture. Le développement de cette pratique est néanmoins aujourd'hui freiné par la nécessaire adaptation de l’organisation et des rythmes de vie.

50 ans en 2017 !
7 mn pour mieux connaître l’ADEUS et ses missions