Les séminaires de l'ADEUS

La région Grand Est et ses voisins : nouvelles dimensions, nouvelles opportunités ?

La Région Grand Est et ses voisins
nouvelles dimensions, nouvelles opportunités ?

Séminaire sur le transfrontalier et le développement des territoires 2016

Changer de perspective

En référence à la réalité permanente et forte de la coopération frontalière, Roland RIES invite à revisiter ce qu’il appelle « l’illisibilité de ses multiples structures à l’aune de la nouvelle échelle du Grand Est : sa taille et sa diversité conduisent à rechercher, ensemble, des lignes de force qui lui donneront un « plus différenciant » tout en facilitant la vie quotidienne de tous les citoyens. Mais plus encore, cette nouvelle échelle est une fabuleuse opportunité de constituer un laboratoire de l’Europe de demain ».

Le changement de périmètre avec le regroupement de l’Alsace, de la Champagne-Ardenne et de la Lorraine est une mutation qu’a vécue le Bade-Wurtemberg il y a une soixantaine d’années, rappelle Robert HERRMANN, qui invite à raisonner autrement. En rassemblant des régions chahutées par l’histoire et riches de leur talent, le Grand Est devient la plus européenne et la plus transfrontalière des régions françaises avec quatre pays limitrophes, quatre villes sièges des grandes institutions européennes dans un rayon de 150 km, 45 % des frontaliers français, et près de 30 coopérations transfrontalières institutionnelles. Avec les régions voisines qui présentent les mêmes atouts, le nouvel espace transfrontalier représente un véritable cœur de l’Europe, dont le rôle et les actions pourront refonder des pratiques européennes répondant à des aspirations renouvelées des populations, à condition d’anticiper et d’agir ensemble.

Pour cheminer vers ce changement de perspective, les acteurs doivent évoluer dans les façons de se regarder, de s’intéresser mutuellement aux cultures, aux identités. Conduire une prospective réaliste se traduira par exemple par une mise en réseau à l’échelle du Grand Est des agglomérations avec les pôles de compétitivité, les universités, les réseaux culturels et, plus largement, à l’échelle de la nouvelle région européenne transfrontalière. Pour faciliter la coordination avec les régions voisines, avec l’appui de la partie française, ne faut-il pas imaginer constituer un arc à l’instar de l’Arc Atlantique ?

Les interventions questionnent la coopération telle qu’elle est aujourd’hui pratiquée. Les témoignages de praticiens de sujets tangibles permettent de faire connaître des idées de jalons à poser et de cheminements à développer pour inspirer les acteurs transfrontaliers. Les différents modèles proposés et les débats permettent de réfléchir à la manière de passer de relations de proximité à des relations d’échelle « Grand Est et ses voisins ».

38e rencontre des agences d'urbanisme : Construire l'Europe des lieux et des liens

50 ans en 2017 !
7 mn pour mieux connaître l’ADEUS et ses missions