Les rencontres de l'ADEUS

Des modèles collaboratifs pour les territoires

Des modèles collaboratifs pour les territoires

Conférence de Samuel Roumeau, Ouishare

Le monde a changé et continue de muter. L’un des effets de cette mutation est un fonctionnement économique induisant des interdépendances territoriales qui changent de nature. Laurent Davezies explique très bien comment une usine qui assemble des voitures produit des liens de solidarité économique avec les territoires qui composent les différentes pièces. Ils progressent ensemble, ils déclinent ensemble. Mais l’évolution de l’économie va vers plus de production tertiaire, qui n’est pas sur ce modèle. Où sont nos nouvelles solidarités, comment s’expriment-elles territorialement ? Où peut-on prévoir les nouvelles fractures ?

La métropolisation entraîne un fonctionnement des territoires plus polarisé et plus diffus à la fois, selon de nouvelles règles de distribution et de mobilisation des richesses. Nous sommes à l’ère des réseaux plutôt que des liens centre-périphérie, toute métropole a besoin de ses abords et inversement. Contrairement aux analyses récentes de France stratégie, si les métropoles concentrent les richesses, c’est dans une interdépendance accrue des territoires : métropoles, campagnes urbaines proches et, dans notre région Grand Est, territoires ruraux. Plus que jamais, les nouveaux cadres législatifs donnés par les lois (NOTRe et MAPTAM) et le Pacte État-Métropole favorisent des alliances entre ces différents territoires pour des apports réciproques.

Magali Talandier a montré lors de la Rencontre « Construction métropolitaine, un enjeu de complémentarité entre ville et campagne » l’excellence de la position économique strasbourgeoise, d’autant plus qu’elle est vue de loin – alors que les relations territoriales de proximité ne montrent pas les mêmes synergies qu’à Nantes ou Bordeaux. Avec son concours, l'Agence travaille à définir ces interdépendances entre Strasbourg et les territoires environnants, pour faciliter leur confortement « gagnant-gagnant ».

Puis, dans une deuxième rencontre, Gabriel Colletis nous a éclairés sur « L’évolution des systèmes productifs et des territoires ».

Le troisième angle d’exploration est l’évolution des mutations économiques et territoriales, avec les modèles collaboratifs. Nous avons besoin de comprendre l’ampleur de cette modalité émergente de création de richesses et les nouvelles solidarités territoriales qu’elle engendre. Qu’est-ce que l’« ubérisation » ? Nous voulons comprendre le modèle et les dérives, faire le tour des autres solutions et être en capacité de choisir – et d’identifier, dans la prolifération des idées et projets, ce qui peut « faire sens, faire économie, faire territoire, faire société ».

Ces questions sont vraiment complexes. C’est la raison pour laquelle nous avons invité Samuel Roumeau, passé par Sciences Po Bordeaux et l’École des Mines Paris, figure de la communauté OuiShare Bordeaux, responsable du projet Sharitories d'animation des territoires et rédacteur en chef du blog de la Consommation collaborative.

33e rencontre de l'ADEUS

50 ans en 2017 !
7 mn pour mieux connaître l’ADEUS et ses missions