Les rencontres de l'ADEUS

Construction métropolitaine : un enjeu de complémentarité entre les villes et les campagnes

29e Rencontre de l'ADEUS

Construction métropolitaine : un enjeu de complémentarité entre les villes et les campagnes

Le monde change. Il a changé et continue de muter. Dans le mouvement lent, nous savons les lames de fond comme l’évolution des modes de vie, la mobilité au cœur des valeurs, le numérique, l’hyper individuation, le rapport au collectif, mais aussi les mutations économiques, la baisse de l’emploi industriel, la tertiarisation des industries traditionnelles et l’innovation au croisement des champs disciplinaires ou sociale.

Dans le changement immédiat, nous constatons un paysage institutionnel nouveau suite aux lois MAPTAM et NOTRe, avec l’élargissement des périmètres des intercommunalités et le passage en grande région. Metz, Mulhouse, Reims deviennent communautés urbaines, Nancy devient métropole, Haguenau devient communauté d’agglomération, des communes se regroupent volontairement. Le pôle métropolitain Strasbourg-Mulhouse intègre Colmar, le Sillon Lorrain et le système Troyes Chalon Reims sont confortés.

Il nous reste encore à prendre en compte le fonctionnement des territoires, plus en réseau qu’en centre périphérie, les alliances ou contrats entre élus des territoires pour des apports réciproques, l’avantage métropolitain. En bref, de nouvelles solidarités territoriales sont pensées au-delà de l’échelle communale, voire intercommunale, pour des retombées collectives, au service des populations.

Le mode d’emploi est encore inconnu. 2016 représente une opportunité rare de fonctionnement collectif. Pour défricher cette actualité, nous ouvrons deux cycles de Rencontres, le premier sur les mutations économiques et les nouvelles solidarités territoriales et le deuxième sur le transfrontalier à l’échelle de la Grande Région Est.

Nous avons invité Magali Talandier à ouvrir le premier cycle en nous éclairant sur les relations entre territoires, villes, campagnes urbaines, villages. Économiste de formation, Docteur en Urbanisme et Aménagement du territoire, ses travaux portent sur l’analyse des processus de développement économique territorial. Elle a travaillé en particulier sur la question du développement résidentiel, présentiel et touristique, sur la durabilité des modèles de développement local ou encore sur l’impact des politiques intercommunales.

Magali Talandier nous aidera à compléter notre vison du fonctionnement économique du territoire, en ajoutant à notre connaissance « classique » des secteurs d’activité, des filières et de l’emploi, celle originale et complémentaire de la circulation des richesses. Ces travaux, menés à l’échelle nationale avec Laurent Davezies, permettent de comprendre certains effets d’entrainement et d’appréhender non seulement chaque territoire dans sa réalité économique, mais aussi leur interdépendance, leur articulation, la nature de leurs liens solidaires. Ils confortent également l’idée de territoires comme acteurs de leur développement, sous couvert de garder les yeux ouverts sur des réalités changeantes et le besoin d’adaptation des méthodes d’action publique.